Un Groupe Au Cœur de l'Informatique et des Réseaux


Vous êtes ici : Accueil / Nos prestations informatiques et réseaux / Cloud Computing / Infrastructures virtuelles

Infrastructures virtuelles

Les infrastructures virtuelles connaissent aujourd’hui un véritable succès. Economies, écologie, performance : les promesses portées par la virtualisation sont nombreuses.

Il est démontré que la virtualisation présente avant tout un avantage économique grâce au partage et la mutualisation des ressources physiques. Or, la multiplicité des infrastructures virtuelles imposent un projet de virtualisation adapté et pensé pour la structure qui l’adopte.


Pour la réussir, il faut fixer les objectifs, cibler les serveurs et les applications à partir d'un état des lieux des parcs matériels et applicatifs, évaluer les gains et adapter l'exploitation.


C'est pourquoi le Réseau Resadia est à votre disposition pour vous accompagner dans vos projets de virtualisation.


Contactez-nous

La virtualisation : l'idée

infra virtuelle
La virtualisation nous semble être une technologie des plus modernes. Pourtant l’idée est née il y a bien longtemps et plus précisément dans les années 60 dans les locaux d’IBM. La problématique d’alors était bien différente de celles d’aujourd’hui, il s’agissait alors de permettre aux mainframes (ordinateurs centraux) d’effectuer des traitements multitâches, c’est ainsi qu’ils ont été partitionnés. Par la suite, les ordinateurs ont été remplacés par des serveurs tels que nous les connaissons aujourd’hui.

Mais la véritable émergence des infrastructures virtuelles a débuté dans les années 2000. Les espaces de stockage devenant de plus en plus importants, les ressources logicielles de plus en plus gourmandes et les évolutions logicielles et matérielles si rapides ont fait naître un besoin de partage de l’architecture.

 


La virtualisation : des technologies différentes au service de performances variables

Pas de dogme ni de règles établies en ce qui concerne la virtualisation mais des technologies différentes selon les besoins et les usages de chaque entreprise.

  • Les isolateurs : ils permettent d'isoler l'exécution des applications dans des zones d'exécution, directement effectuée sur le système hôte. Les environnements n'étant pas complètement isolés, cette solution ne permet pas la virtualisation complète du système. Cette technologie fonctionne uniquement dans un environnement Unix.
  • La virtualisation en espace utilisateur :cette solution exécute un système dans le même espace que votre utilisateur. Elle fonctionne uniquement sur les systèmes Linux et est utilisée pour le développement de noyaux.
  • Les machines virtuelles :il s’agit d’un logiciel qui émule ou virtualise à la fois une machine réelle mais également le matériel : les systèmes d'exploitation démarrés sur la machine supposent qu’ils dialoguent directement avec le matériel. Des systèmes d'exploitation hétérogènes fonctionnent en parallèle sur une même machine (isolation totale). Exemple : Virtual Box chez Sun.
  • La para virtualisation :technologie très performante, le système de para virtualisation ou hyperviseur fonctionnant comme les machines virtuelles mais c'est le système d'exploitation qui émule directement la machine virtuelle (Xen / Citrix).
  • La virtualisation matérielle :cette technologie permet la virtualisation sans système hôte. Très performante, elle consiste en solutions ou serveurs propriétaires extrêmement liées à l'architecture matérielle. C'est donc une machine dédiée qui ne sert qu'à la virtualisation.

Virtualisation : les entreprises ont tout à y gagner

  • Economie et rationalisation du parc serveurs

La grande majorité des serveurs en entreprise utilisent 10 à 15 % des ressources matérielles de la plate-forme !
Partant de ce constat, la virtualisation peut apporter un gain significatif en termes de coût par le simple regroupement de plusieurs serveurs sur une même plate-forme.

  • Haute disponibilité

La concentration des services sur une seule plate-forme peut faire craindre le pire en cas de panne matérielle... Mais au contraire, moins de machines ne signifie pas moins de disponibilité, car la virtualisation des serveurs va permettre une redondance des services à moindre coût !

On pourra monter des solutions dites de "haute disponibilité" plus facilement et plus économiquement.

L’administration de ce type d’architecture se trouve simplifiée : la virtualisation permet de s’affranchir de scripts complexes pour synchroniser les données entre les serveurs et basculer les services. Il n’est nécessaire que de synchroniser l’intégralité des serveurs virtualisés concernés (un simple répertoire) et d’arrêter/démarrer l’intégralité du serveur virtualisé concerné.

  • Flexibilité

Une architecture virtualisée permet de déployer plus rapidement et simplement de nouveaux serveurs, temporaires ou définitifs (serveur virtuel en secours d’un serveur physique en panne, serveur de pré-production, de test, ...).

Cela permet d’apporter des réponses efficaces dans des situations de crise où il s’agit de limiter au maximum une interruption de service.

Des machines physiques naît la virtualisation

L'augmentation des performances des machines physiques assure le succès actuel de la virtualisation. En effet, la machine physique pouvant accueillir de plus en plus de machines virtuelles, les coûts d'infrastructure des entreprises s'en trouvent véritablement allégés. D'autre part, la réduction drastique du nombre de machines physiques représente un atout sur le plan environnemental et notamment en termes de consommation électrique. Baisse des coûts, effort de rationalisation des ressources... autant d'avantages renforcés par une forte flexibilité puisque les ressources physiques allouées à un service peuvent être adaptées facilement en les démarrant ou les restreignant.


L'enjeu réel de la virtualisation n'en demeure pas moins puisqu'elle est un prérequis majeur de toute solution de haute disponibilité. Virtualisation et haute disponibilité deviennent en effet difficilement dissociables : les services non inter-dépendants sont isolés et peuvent être basculés d'une machine à une autre, de façon transparente pour les utilisateurs et sans rupture de service. Les solutions de sauvegarde externalisée sur des machines répliquées en miroir en sont le meilleur exemple.

Vous avez un projet, une question ?
Vous êtes intéressé par nos prestations d'infrastructures virtuelles?

Pour bénéficier d’une réponse personnalisée, envoyez votre message via le formulaire, nous vous contacterons dans les plus bref délais. Vos coordonnées sont nécessaires pour traiter votre demande et vous informer en retour pour vous orienter vers l'Associé Resadia le proche.